Livret A : tout savoir sur le placement préféré des français

Le livret A est produit d’épargne prenant la forme d’un compte sur livret bancaire réglementé. Avec une épargne disponible à tout moment et une exonération de fiscalité sur les gains, le livret A est un produit de choix dans la catégorie des solutions d’épargne de précaution.
livret A

A quoi sert le livret A ?

Comme pour tout produit d’épargne règlementé, le législateur a une intention clairement affichée : financer le logement social et le renouvellement urbain en France. Pour l’aider dans cette mission d’utilité publique, l’Etat a mandaté la Caisse des dépôts et consignations pour collecter les fonds et en faire bon usage.

A qui s’adresse t’il ?

Le livret A s’adresse aux personnes physiques, qu’elles soient mineures ou majeures. Les associations peuvent elles aussi en ouvrir un.

Comment peut-on ouvrir un ?

Rien de plus simple. On peut en ouvrir un auprès d’un établissement bancaire dès lors que la personne n’en possède pas déjà un à son nom. Pour se faire, il suffit de prendre rendez-vous avec votre conseiller ou de souscrire directement par Internet si vous êtes client d’une banque en ligne.

Vous aurez à signer un contrat reprenant les modalités de fonctionnement du produit, ainsi que ces caractéristiques.

Attention tout de même, car une personne ne peut détenir qu’un seul livret A à la fois.

Le saviez vous ?

Transfert et livret A

Le transfert d’un livret A d’une banque à une autre est impossible depuis le 1er janvier 2012

Caractéristiques

  • Montant minimum de détention : 10 euros.
  • Montant minimum des mouvements (versements et retraits) : 10 euros ; par exception, ce montant est ramené à 1,50 € pour les livrets A détenus à la Banque Postale.
  • Modalité de retraits : par virement ou chèque (uniquement à la clôture). Aucun chéquier ou carte de bancaire ne peut être adossé à ce type de produit.
  • Plafond de détention : 22 950 €pour les particuliers ; 76 500 € pour les associations. Ce montant comprend uniquement les sommes versées. Seuls les intérêts capitalisés peuvent faire en sorte que ce montant soit dépassé.
  • Le taux d’intérêt annuel fixé par l’Etat. Depuis le 1er février 2020, son taux est fixé comme la moyenne semestrielle du taux d’inflation et des taux interbancaires à court terme, avec un arrondi calculé au dixième de point le plus proche, sans pouvoir être inférieur à 0,5 %. Il est actuellement à ce plancher de 0,50%.
  • Les intérêts sont calculés par quinzaine les 1 et 16 du mois. Pour autant, ils sont versés de manière annuelle sur le compte des clients au 31 décembre de chaque année civile.

Pourquoi investir sur ce le livret A ?

Si une chose est certaine, c’est que rien ne remplace le livret A comme produit d’épargne de précaution.

Avec une épargne disponible à tout moment et une souplesse de versement incomparable, tout le monde se doit d’avoir un pour assurer les dépenses imprévues de la vie courante. La vraie question à se poser : quel est le montant à placer en fonction de ma situation ?

Le saviez vous ?

Une épargne de précaution plus rémunératrice pour les jeunes et les foyers modestes

Les jeunes et les foyers les moins favorisés pourront le remplacer respectivement par le Livret Jeune et le Livret d’Epargne Populaire (LEP) qui sont tous 2 plus rémunérateurs.

Peut-on avoir plusieurs livret A ?

Si vous êtes déjà titulaire d’un livret A, il n’est pas possible d’en ouvrir un autre. Vous êtes tenu de clôturer le livret A que vous possédez avant d’ouvrir un nouveau livret A dans une autre banque. Depuis le 1er janvier 2013, les banques ont le moyen de vérifier si vous ne possédez pas d’autre livret A dans un autre établissement. Les personnes ayant plusieurs livrets A peuvent être soumises à des amendes.

Détenir plusieurs livrets A est interdit par loi. Depuis 2013, avant d’ouvrir un livret A, les banques vérifient que leurs clients n’en possèdent pas déjà un. Ces dispositions pour lutter contre l’ouverture de compte en doublon s’appliqueront à compter du 1er janvier 2024.

Quels sont les placements concernés par l’unicité de détention ?

Le dispositif concerne les livrets suivant :

Quels sont les contrôles ?

Les banques devront appliquer les mesures suivantes :

  • interroger l’administration fiscale sur les informations relatives à d’autres produits d’épargnes identiques à celui dont la démarche est en cours ;
  • refuser l’ouverture du livret d’épargne, si le client s’oppose à ce que l’administration fiscale communique les informations ;
  • refuser l’ouverture, si l’administration fiscale confirme que le client est déjà titulaire d’un ou plusieurs livrets d’épargne identiques.

Précautions d’usage : en cas de détention de plusieurs livrets d’épargne identiques, le titulaire dispose de deux mois pour régulariser sa situation. Passer ce délai, le produit d’épargne sera soldé, et l’argent sera transféré vers un autre compte.

Il est également interdit de cumuler avec un livret bleu (livret A du Crédit mutuel) ouvert après septembre 1979.

Cet article vous a plu. Alors partagez le sur les réseaux sociaux !

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.