Aller au contenu
Accueil » Protéger son épargne de l’inflation grâce aux SCPI

Protéger son épargne de l’inflation grâce aux SCPI

Depuis la reprise économique post COVID, l’inflation est de retour dans toutes les régions du monde. Finie la stabilité des prix, surtout avec des prix de l’énergie qui semble s’emballer durablement. Mauvaise nouvelle pour les consommateurs : clairement ! Mais en est-il de même pour les épargnants ? Depuis des années, le taux du livret A a augmenté pour passer à 2% au 1er août 2022. Et l’immobilier dans tout cela ? Il semblerait que SCPI et inflation font plus que bon ménage…

Les impacts de l’inflation sur l’immobilier

Avant de nous intéresser aux impacts sur l’immobilier à travers la SCPI, savez-vous ce qui se cache derrière le terme d’inflation ?

Définition de l’inflation

L’inflation consiste en une augmentation durables des prix des produits de consommation. Pour la calculer, on utilise un panier de référence de produits et de services consommés par les ménages d’un pays. On y retrouve des biens d’usage courant (alimentation, carburant…), tout comme des biens durables (habillement, informatique, électroménager…) et des services (loyers…). Dans le contexte actuel, l’inflation a connu plusieurs phases.

De sa génèse dans la relance post-COVID

La première vague est née d’une reprise économique post-COVID. Avec une reprise forte de la consommation sans pour autant que les chaînes de production soient prêtes à se relancer faute de matières premières, de nombreux secteurs ont connus une hausse temporaire mais brutale des prix.

Une accélération avec le conflit russo-ukrainien

Depuis le démarrage du conflit, la hausse des prix a connu un véritable accélérateur sous fond de crise des matières premières. L’Europe a très rapidement compris sa forte dépendance en terme alimentaire à l’Ukraine et énergétique à la Russie. Deux composants importants dans le calcul de l’inflation.

Mais plus grave. Car une hausse durable de l’énergie pourrait avoir un effet domino sur toute l’économie tellement la dépendance est forte aussi bien pour le commerce, l’industrie et les services.

Un soutien aux ménages qui aura à court terme des conséquences

Sous la pression et pour soutenir la consommation, de nombreuses de hausses salariales ont été instaurées notamment dans les domaines les plus tendus.

Mais est-ce la meilleure des idées ?

Car les entreprises vont devoir financer cette augmentation durable de leur capacité de production. Allons-nous vers une simple baisse de marge ou une nouvelle augmentation des prix ?

Quelle SPCI résistera le mieux à l'inflation

Et comment se positionne l’immobilier et notamment la SCPI dans tout cela ?

L’immobilier est un actif qui réagit traditionnellement très bien à l’inflation pour de multiples raisons. On parle d’actif qui se nourrit de l’inflation des revenus.

La raison est simple. plus les locataires disposent de pouvoir d’achat, et plus ils sont capables de payer cher le loyer. Surtout, si l’on ajoute à cela une pénurie de biens à louer dans le secteur.

Inflation et SCPI résidentielles

Avec un marché résidentiel en tension et des ménages qui ont conservé leur pouvoir d’achat grâce aux mesures gouvernementales, le marché locatif en France continue de bien se porter.

Les loyers sont en forte progression. A tel point qu’une mesure pour limiter l’augmentation de l’indice IRL a du être prise pour cette année. Attention tout de même à l’impact que cela pourra avoir sur les SCPI résidentielles. Car de nombreuses d’entre elles s’appuient sur des lois fiscales dont certaines d’entre elles prévoient le plafonnement des loyers (loi Pinel).

Inflation et SCPI tertiaire

Avec la reprise de l’activité économique post COVID, bon nombre d’entreprises se portent bien et ont su reconstituer leur marge. Cela concerne essentiellement les moyennes et grandes entreprises. Ce qui représente la grande majorité des entreprises locataires des SCPI.

Cela se traduit en chiffre par une augmentation constante de l’indice ILAT. Pour le moment, le télétravail n’a pas eu d’impact significatif sur la location des immeubles tertiaires. S’il devait y en avoir, il faudrait attendre une période de 3 ans, un cycle de renouvellement des baux triennaux.

Inflation et SCPI commerciale

Depuis quelques années, le commerce a énormément souffert sous fond de développement du e-commerce, mais surtout de la crise sanitaire.

Afin d’accompagner leurs locataires, de nombreuses SCPI ont fait des gestes commerciaux d’abandon de loyers en échange d’avantages fiscaux. Mais depuis le début 2021, la tendance s’est inversée avec une augmentation assez forte de l’indice ILC (+6,22 en 18 mois). Le tout est de savoir quel va être l’impact de l’augmentation du prix de l’énergie sur ce secteur. Réponse en milieu 2023.

Quelles SCPI résisteront le mieux à l’inflation ?

Avec un ralentissement de l’immobilier neuf sous contexte de hausse des taux, tout l’immobilier locatif devrait une nouvelle fois bien tirer son épingle du jeu.

Aucun signe de krach immobilier à l’horizon. Mais attention tout de même à ce que l’inflation conjoncturelle ne se transforme pas en inflation structurelle. Entrainant dans son sillage une hausse durable des taux d’intérêts longs. Et par conséquent une nouvelle crise économique.


Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site toutsavoirsurlepatrimoine.fr ne soit possible. La responsabilité du site toutsavoirsurlepatrimoine.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *