Aller au contenu
Accueil » Epargne salariale : Tout ce que vous devez savoir

Epargne salariale : Tout ce que vous devez savoir

Pour associer les salariés à la bonne marche d’une entreprise, les employeurs ont le choix entre plusieurs dispositifs.

L’ensemble de ces dispositifs sont regroupés au sein de l’épargne salariale. Comment fonctionne ce système d’épargne et quels
sont ses avantages ? Quelles sont les différentes formes qu’il peut prendre ?

L’épargne salariale : de quoi s’agit-il ?

L’épargne salariale est un dispositif d’épargne collectif que certaines entreprises mettent en place en interne
pour associer leurs salariés aux performances et aux bénéfices de l’organisation. Une prime de motivation est ainsi versée à
chaque salarié en fonction du mécanisme choisi : l’intéressement ou la participation.

Intéressement

L’intéressement est lié aux performances de l’entreprise ou à ses résultats. Il peut être mis en place par toutes les
entreprises, à la suite d’un accord avec les salariés. Lorsqu’un salarié est bénéficiaire de l’intéressement, il obtient une
prime calculée sur la base des résultats de l’entreprise et dont le montant est plafonné. Les modalités de calcul et
les conditions de versement
 sont connues à l’avance.

épargne salariale et plan épargne entreprise

Participation

Contrairement à l’intéressement, la participation est liée aux bénéfices qu’a réalisés la société sur l’exercice
écoulé. C’est le mécanisme d’épargne salarial imposé aux entreprises dont l’effectif est de 50 salariés minimum, employés
sans interruption au cours des 5 dernières années. Le montant de la prime est défini dans l’accord de participation
conformément aux dispositions de la loi Pacte et doit être inférieur au plafond fixé par l’État : 30 852 euros pour 2021.
Lorsque ce dispositif est mis en place, tous les salariés de l’entreprise doivent en bénéficier.

Les différentes formes prises par l’épargne salariale

Le salarié a la possibilité de demander le versement direct des sommes qui lui sont attribuées dans le cadre d’un système
d’épargne salariale. Il peut également décider de les faire déposer sur un plan épargne salarial. Dans ce cas, le salarié a
le choix entre les deux dispositifs suivants : le plan épargne entreprise (PEE) et le plan épargne pour la retraite
collectif
 (ou le plan épargne retraite individuel, appelé PER).

Le PEE permet aux salariés d’acquérir des valeurs mobilières (actions, obligations, titre de créances…) avec l’appui de
l’employeur. Les sommes versées sur ce compte sont bloquées sur une durée minimum de 5 ans. L’entreprise peut faire des
versements complémentaires (abondement) ou volontaires pour compléter l’épargne des salariés.

Le plan épargne pour la retraite collectif (Perco) permet quant à lui au salarié de préparer sa retraite. Les sommes versées
sont donc bloquées jusqu’à cette période. Les modalités d’alimentation de ce compte sont les mêmes que pour un plan épargne
entreprise (PEE).

épargne salariale ce qu'il faut savoir

Les avantages de l’épargne salariale

L’avantage principal de l’épargne salariale est qu’elle permet à l’entreprise d’impliquer les salariés dans le partage
de ses gains
 ou dans l’accroissement de ses performances. En plus de cela, les salariés peuvent également profiter de
plusieurs autres avantages dont les plus importants sont fiscaux. En effet, lorsque les versements reçus dans le cadre d’un
intéressement ou d’une participation sont versés sur un plan épargne entreprise ou retraite, elles sont exonérées de
l’impôt sur le revenu et de certaines charges sociales. De plus, en cas de besoin urgent, un déblocage anticipé des fonds
peut être fait pour avoir des liquidités.

Pour l’entreprise, la mise en place du dispositif d’épargne salarial permet de tirer le maximum des salariés, car ceux-ci sont
motivés. Elle en tire également des avantages fiscaux, car les sommes versées sont déductibles du bénéfice
imposable. Le dirigeant de l’entreprise peut également profiter du dispositif d’épargne salariale et de tous les avantages
associés (exonération de l’impôt et des prélèvements sociaux…) si le nombre de travailleurs ne dépasse pas 250
salariés. Il en est de même pour son conjoint associé.


Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site toutsavoirsurlepatrimoine.fr ne soit possible. La responsabilité du site toutsavoirsurlepatrimoine.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.